ONVQF.over-blog.com

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

15 Avril 2015 , Rédigé par ONVQF Publié dans #Phare, #France, #Mer, #Landes, #40, #Contis, #Napoléon III, #Monument Historique, #Saint-Julien-en-Born, #Histoire

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

Bonjour ou bonsoir,

Je me propose de vous faire découvrir le phare de Contis dans le département des Landes (40), à proximité de Saint-Julien-en-Born.

L'histoire ce phare débute en 1856, sous l’impulsion de Napoléon III et la commission des phares, afin de sécuriser la navigation dans le Golfe de Gascogne. En effet, cette zone (très fréquentée du fait la proximité du port de Mimizan à l'époque) manque de repères visuels depuis l’effondrement d'un clocher qui servait d'amer ( Voir : porte clocher Mimizan ).

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

L'emplacement choisit n'est pas en bord de mer, mais à quelques centaines de mètres dans les terres, sur une butte de sable (à approximativement 700 mètres du rivage).

L'architecte retenu, pour assurer la construction de ce phare était Léonce Raynaud, à qui l'on doit la réalisation de nombreux phares sur le territoire Français (Baleines, Baleineaux ...).

Le début des travaux commença en 1863, et ils furent ponctués de nombreuses péripéties : Tremblement de terre, faillite d'un entrepreneur, difficultés techniques liées à la structure du sol à cet emplacement ...

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA
Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

A l'origine ce phare était blanc, et à l'instar de celui de Chassiron (Nord de l'île d'Oléron), des motifs noirs lui furent apposés, en 1937 dans le cas présent.

Ces motifs forment une spirale noire sur fond blanc (vis d'Archimède) lui donnant une très grande ressemblance à celui de Gravelines ( Nord 59 ).

La sommet sert de relais à plusieurs moyens de communication actuels.

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

En terme de dimensions, ce phare mesure 39 mètres de hauteur, ce qui porte son élévation totale à 54 mètres au dessus du niveau de l'Océan-Atlantique.

Ses dimensions et sa lentille qui diffuse une feu à 4 éclats lui permettent de pouvoir être vu en mer à une distance de 23 miles nautiques.

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

Il est possible de le visiter en été. Cependant, pour en atteindre son sommet, il vous faudra gravir ses 192 marches.

La partie technique à la base de ce phare fut construite en 1950.

L'édifice bénéficie d'une protection au titre des monuments historiques depuis 2009.

Phare de Contis , Saint-Julien-en-Born AA

Il s'agit d'un second phare des Landes qui n'en compte que deux, avec celui de Capbreton.

Ce phare a été surveillé par un gardien jusqu'en 1999, date de son automatisation totale. Vous trouverez un petit musée à son pied qui est de l’initiative de ce même gardien.

Voilà il est temps pour moi de vous quitter, pour réaliser d'autres randonnées et découvertes.

En espérant que cet article ait pu répondre à vos interrogations sur ce phare de Contis à Saint-Julien-en-Born.

Et que peut être vous aussi désirerez, après avoir lu cet article, le découvrir et pourquoi pas monter en son sommet si l'occasion se présente.

Merci à Vous,

Une agréable journée ou soirée,

David,

A bientôt,

Droits réservés,

Vue aérienne sous Google Maps.

Vue aérienne sous Google Maps.

Partager cet article

Commenter cet article

Maud 22/04/2015 21:30

Il a l'air super je le connais uniquement en photographie. Merci pour ce beau partage. Bisous.

chevrette13 16/04/2015 12:55

bonjour, en effet ce qui m'a interpellé tout d'abord c'est la couleur plus que la spirale. 192 marches ok à condition que la vue soit magnifique, le plus grand nombre de marches ce fut à Florence !!

Moun 16/04/2015 12:22

Ah, ça y est... c’était très certainement un bug comme vous le soulignez.

Contis ? Mon fils y est allé en colonie de vacances et Capbreton et Mimizan-Plage ne me sont pas inconnus... un camping avec mes enfants encore petits et qui préféraient la plage aux visites intéressantes et culturelles...

Merci de montrer toutes ces curiosités qui donnent envie, au moins moi, de retourner dans cette région.

Belle journée David