ONVQF.over-blog.com

Fontaine Houn de la las doulous, Mazerolles ( Landes 40 ) A

15 Décembre 2014 , Rédigé par Onvqf Publié dans #Fontaine Houn de las Doulous, #Source Houn de las Doulous, #Fontaine de Mazrolles, #Fontaine de Beaussiet, #Fontaine Miraculeuse, #Sources et Fontaines, #Landes, #40, #Mazerolles, #Beaussiet

Le département des landes est l'un de ceux qui possède le plus de fontaines et sources de dévotion ( Christianisées et placées sous un patronage ). Il en est recensé entre 200 et 300 dans le département. Il est assez difficile de différencier les termes sources ou fontaines, d'une part car certaines fontaines sont parfois différenciées des sources uniquement par un petit travail de maçonnerie rudimentaire, les termes présents sur place et utilisés par la population mélangeant souvent les deux. Cette confusion provient peut être de l’étymologie de "Houn" qui en Gascon définit aussi bien une source qu'une fontaine. De nombreuses sources ou fontaines ont été utilisées longtemps par les populations locales afin d'y guérir des maux divers. Ces croyances sont très anciennes puisque certaines d'entre elles étaient déjà utilisées par les troupes romaines. Au cours du XXe siècle l'église consacra un grand nombre d'entre elles, faisant alors l'objet de processions à dates fixes ( le plus souvent le jour de la date du Saint attribué ). Ces sources et fontaines faisaient ( font ) également l'objet "d'assemblades" : il s'agit de fêtes ou foires, auxquelles on se pressait dans le Sud-Ouest, et ces processions étaient devenues un vrai lieu d'échange et de marchandage en tout genre, dépassant de très loin le cadre de la source par elle-même. L'utilisation de ces sources, dans la plus part des cas, s'est estompée depuis les années 1950, avec l'apparition de la médecine contemporaine. Laissant parfois des lieux abandonnés chargés d'histoires et de croyances. Toutefois, certaines sont encore utilisées de nos jours.

Le département des landes est l'un de ceux qui possède le plus de fontaines et sources de dévotion ( Christianisées et placées sous un patronage ). Il en est recensé entre 200 et 300 dans le département. Il est assez difficile de différencier les termes sources ou fontaines, d'une part car certaines fontaines sont parfois différenciées des sources uniquement par un petit travail de maçonnerie rudimentaire, les termes présents sur place et utilisés par la population mélangeant souvent les deux. Cette confusion provient peut être de l’étymologie de "Houn" qui en Gascon définit aussi bien une source qu'une fontaine. De nombreuses sources ou fontaines ont été utilisées longtemps par les populations locales afin d'y guérir des maux divers. Ces croyances sont très anciennes puisque certaines d'entre elles étaient déjà utilisées par les troupes romaines. Au cours du XXe siècle l'église consacra un grand nombre d'entre elles, faisant alors l'objet de processions à dates fixes ( le plus souvent le jour de la date du Saint attribué ). Ces sources et fontaines faisaient ( font ) également l'objet "d'assemblades" : il s'agit de fêtes ou foires, auxquelles on se pressait dans le Sud-Ouest, et ces processions étaient devenues un vrai lieu d'échange et de marchandage en tout genre, dépassant de très loin le cadre de la source par elle-même. L'utilisation de ces sources, dans la plus part des cas, s'est estompée depuis les années 1950, avec l'apparition de la médecine contemporaine. Laissant parfois des lieux abandonnés chargés d'histoires et de croyances. Toutefois, certaines sont encore utilisées de nos jours.

La fontaine ou source Houn de la Doulous, est située à Mazerolles ( à l'Est de Mont-de-Marsan ) et plus précisément dans le quartier de Beaussiet. Elle est positionnée à quelques mètres d'un église romane du XIIe siècle : Notre-Dame-de-l'Assomption. Cette fontaine aurait pour vertu de guérir les rhumatismes ainsi que des soucis portant sur les maux de tête et les yeux. Cette fontaine lors de mon passage ne semblait plus être utilisée régulièrement.

La fontaine ou source Houn de la Doulous, est située à Mazerolles ( à l'Est de Mont-de-Marsan ) et plus précisément dans le quartier de Beaussiet. Elle est positionnée à quelques mètres d'un église romane du XIIe siècle : Notre-Dame-de-l'Assomption. Cette fontaine aurait pour vertu de guérir les rhumatismes ainsi que des soucis portant sur les maux de tête et les yeux. Cette fontaine lors de mon passage ne semblait plus être utilisée régulièrement.

La source captée est protégée par un édifice de maçonnerie mesurant approximativement 1 mètres sur 1 mètres 50. Une croix située au dessus de l'édifice a été cassée. L'entrée de la fontaine est réalisée en Pierre, le reste en brique surmontée d'un toit en tuiles.

La source captée est protégée par un édifice de maçonnerie mesurant approximativement 1 mètres sur 1 mètres 50. Une croix située au dessus de l'édifice a été cassée. L'entrée de la fontaine est réalisée en Pierre, le reste en brique surmontée d'un toit en tuiles.

Une grille protège l'entrée de la source. il s'agit d'une fontaine dont l'utilisation se fait par ablutions. Il faut vous rendre généralement au petit matin à cette source et nettoyer la ou les parties de votre corps posant problème(s), puis il vous faudra vous sécher avec un petit bout de tissu personnel et porté et l'accrocher à proximité de cette fontaine ( sur les branches d'un arbre le plus souvent ) pour que le mal reste à cet endroit. L'état de l'intérieur de la Fontaine Houn de la Doulous, et, l'absence de tissus ou d'ex voto divers, donnent une quasi certitude de son abandon lors de mon passage.

Une grille protège l'entrée de la source. il s'agit d'une fontaine dont l'utilisation se fait par ablutions. Il faut vous rendre généralement au petit matin à cette source et nettoyer la ou les parties de votre corps posant problème(s), puis il vous faudra vous sécher avec un petit bout de tissu personnel et porté et l'accrocher à proximité de cette fontaine ( sur les branches d'un arbre le plus souvent ) pour que le mal reste à cet endroit. L'état de l'intérieur de la Fontaine Houn de la Doulous, et, l'absence de tissus ou d'ex voto divers, donnent une quasi certitude de son abandon lors de mon passage.

Lors de mon passage, la fontaine n'était plus entretenue, et, il semblait difficile de pouvoir y faire des ablutions. L'eau présente dans cette fontaine n'est bien sûr pas propre à la consommation.

Lors de mon passage, la fontaine n'était plus entretenue, et, il semblait difficile de pouvoir y faire des ablutions. L'eau présente dans cette fontaine n'est bien sûr pas propre à la consommation.

Sur cette photographie, sous remarquerez en arrière plan l'église de Beaussiet située à quelques mètres seulement de la fontaine Houn de las Doulous. Merci à Vous. Droits réservés.

Sur cette photographie, sous remarquerez en arrière plan l'église de Beaussiet située à quelques mètres seulement de la fontaine Houn de las Doulous. Merci à Vous. Droits réservés.

Vue aérienne de la Fontaine / Source Houn de la Doulours de Mazerolles, sur le géoportail.fr. Pour vous y rendre et trouver cette fontaine prenez la D1 entre Mont de Marsan et Bougue et prenez la route de Beaussiet sur quelques centaines de mètres, il y a des possibilités de stationnement à proximité de l'église.

Vue aérienne de la Fontaine / Source Houn de la Doulours de Mazerolles, sur le géoportail.fr. Pour vous y rendre et trouver cette fontaine prenez la D1 entre Mont de Marsan et Bougue et prenez la route de Beaussiet sur quelques centaines de mètres, il y a des possibilités de stationnement à proximité de l'église.

Fiche signalétique :

 

Noms ou appellations de la source / fontaine : Houn de la Doulous, Source de Mazerolles, Fontaine de Mazerolles, Source de Beaussiet, Fontaine de Beaussiet.

Patronage : Aucun.

Utilisation : Ablutions.

Vertus et Maux supposés être guéris / soignés par cette fontaine / source : Rhumatismes, maux de tête, problèmes aux yeux.

Année de construction : début du XXe siècle.

état général : abandonné, eau toujours présente.

Date de pèlerinage : Aucune, auparavant à l'Assomption.

Indications particulières : Néant.

Villes à proximité :  Mont de Marsan, Bougue, Mazrolles, Bretagne-de-Marsan, Saint-Pierre-du-Mont, Villeneuve-de-Marsan, Laglorieuse, Bascons, Grenade-sur-l'Adour.

 

Partager cet article

Commenter cet article

T
Merci pour cette agreable decouverte,
bonne journee,
Répondre
O
Bonsoir Thérèse,
Merci à Vous, une agréable soirée et fêtes de fin d’année,
Davidn
C
étrange le nom, beaucoup de fontaines dans le secteur, sans doute pour les bergers autrefois
Répondre
O
Coucou Chevrette, le terme houn est assez souvent utilisé en gascon, énorme le nombre de fontaines et de sources dans ce département, pour le plus grand plaisir de les découvrir et de vous les faire partager,
Bonne après-midi,
David,
C
Je viens d'apprendre la richesse de ce département en fontaines dites de dévotion. Dans ma région ce sont plutôt d'anciennes fontaines d'agrément ou de confort, lavoirs et abreuvoirs, parfois très anciens qui font partie du petit patrimoine local et qui attirent mon pinceau. Ton article est vraiment très intéressant.
http://chinou.canalblog.com/albums/fontaines_a_l_aquarelle/index.html
Répondre
O
Bonjour Chinou,
Au début je trouvais ces fontaines avec un intérêt moyen, mais plus j'en découvre, plus je me rend compte de la richesse, qui en découle.
Belle journée,
David,